Sommaire


Les G.A.F.A.M. : qu'est-ce qu'ils font, qu'est-ce qu'ils ont, qui c'est ceux-là là ?

Google

Google tire en réalité ses revenus essentiellement de trois activités :

1- en tout premier lieu la publicité ciblée (86% de ses revenus en 2017 (source : Wikipedia : GAFAM), soit environ 50% de part de marché de la publicité sur Internet).

Or pour pouvoir cibler la publicité - ce qui la rend beaucoup plus efficace - il faut en savoir le plus long possible sur le destinataire (vous) de ces messages : l'exploitation des données personnelles est donc au cœur de l'activité de Google.

2- la vente aux enchères des mots-clés utilisés pour la recherche sur le web

Quotidiennement Google met aux enchères les mots-clés : les sites web des sociétés qui les achètent arrivent en tête des résultats de recherche.

Racket des commerces (abus de position dominante) : Google étant utilisé par près de 95% des internautes en France, une société qui dépend de l'Internet pour trouver sa clientèle et qui n'achèterait pas de mots-clé verra son chiffre d'affaire s'effondrer.

3- la vente de profils personnels

Toute société qui souhaite cibler une clientèle ou avoir des informations détaillées sur un futur client (vous) peut acheter ces données auprès de Google.

Cet article de l'EFF (en anglais) explique comment Google exploite vos données.

Par ailleurs Google a participé au projet Maven : un projet militaire d'utilisation de l'intelligence artificielle pour l'identification de cibles pour les drones.

Comment Google recueille vos données personnelles

D'une part les différentes applications et services de Google lui transmettent ce que vous faites avec.

  • Ses systèmes d'exploitations (OS) : Chrome OS, Android
  • Son navigateur web : Chrome
  • Son moteur de recherche : Google search
  • Son service d'hébergement de vidéos : Youtube, de blogs : Blogger
  • Vos contacts sont exploités et vos conversations sont analysées (messagerie Gmail, visioconférence Hangouts)
  • Vos déplacements et géolocalisation (applications Google Maps et Waze, position de votre ordiphone Android)
  • Vos documents mis en ligne sont analysés (stockage sur Picasa ou Google Drive, documents partagés avec Google Docs)

D'autre part les publicités que Google insère dans les sites web permettent de vous tracer. Certains webmestres insèrent également dans leurs sites des polices de caractères (Google Fonts) et d'autres éléments techniques (API) fournis par Google.

Pourquoi une recherche sur Google donne des résultats non fiables

Google est un moteur de recherche très efficace, pourtant ne vous fiez pas aux résultats qu'il vous renvoi :

- l'achat des mots-clés signifie que les résultats sont commercialement biaisés.

- la bulle de filtre : les résultats que vous voyez sont personnalisés en fonction de votre profil. Ceci tend à vous enfermer dans vos habitudes et opinions. Cela revient à fournir une vision restreinte du web par des "œillères".

- il favorise ses propres services (distorsion de concurrence) en les faisant apparaître en premier, avant ceux des concurrents.

- Google Maps redessine les frontières nationales en fonction du pays où vous êtes et de ses parts de marché !

Plus d'infos sur Google : ici

Agir : notre tutoriel pour quitter Google.

Amazon

Tous vos achats au même endroit. Pratique, n'est-ce pas ?

Surtout pour Amazon qui connaît ainsi toutes vos habitudes de consommation. Amazon est aussi un acteur essentiel de la publicité sur l'Internet.

Plus Amazon grossi plus il peut éliminer la concurrence en réduisant les coûts (au détriment des conditions de travail et de la rémunération de ses employés).

Mais plus il devient monopolistique plus il peut ré-augmenter les prix...

Votre lecture sur ses liseuses Kindle est finement analysée, afin de vous orienter vers d'autres achats. Le contenu des œuvres pourra être formaté afin de maximiser les profits indirects.
Ses livres numériques (e-books) sont munis de "menottes numériques" (DRM) afin que vous ne puissiez pas les visualiser sur d'autres machines : si vous changez de marque vous perdrez tous vos livres numériques "acheté" sur Amazon !
(Nous recommandons à la place les liseuses de la marque Bookeen.)

Amazon est aussi un très gros fournisseur d'hébergement cloud, il héberge par exemple les vidéos de Netflix, de Zoom...

Par ailleurs Amazon développe un système de reconnaissance faciale en collaboration avec les militaires. Ce type de dispositif pourra être utilisé pour réaliser des armes létales autonomes (robot-tueur).

Plus d'infos sur Amazon : 1

Agir : notre tutoriel pour quitter Amazon.

Facebook

Son modèle économique (business model)

La publicité représente 98% de ses revenus en 2017 (source : Wikipedia : GAFAM).

Le recueil de données personnelles est donc le cœur de son activité.

Même si vous ne visitez pas son site, Facebook vous espionne dès que vous ouvrez une page web où se trouve son bouton "J'aime" (Like). Facebook espionne aussi les gens qui n'ont pas de compte Facebook (en créant pour eux un profil dit "fantôme").

À propos du modèle économique de Facebook, voici ce qu'en dit ici Laurent Chemla : Facebook [est] le plus grand voleur que je connaisse. Pour résumer : Facebook publie vos contenus (sans vous payer) pour attirer du public vers les écrans de publicité qu’il vend. Il revend (sans les payer) vos données personnelles à ses clients (les régies publicitaires) pour qu’elles puissent mieux vous cibler. Puis il vous propose – à vous – de payer pour que vos contenus soient plus visibles que les autres (et donc pour attirer plus de visiteurs vers les écrans de pub de ses clients), avant finalement de vous proposer d’acheter ses actions pour espérer enfin toucher une part du fric que votre travail rapporte.

Son influence et ses effets sur le psychisme

Facebook (et son service Instagram) sélectionne les nouvelles pour vous. Ce que vous y lisez influe sur votre humeur, vos opinions et vos comportements. Une de ses études (Huffingtonpost, 2014, en anglais) a montré que le choix (par les algorithmes de Facebook) de ce qui est affiché dans le fil de nouvelles peut influencer les votes à une élection. Sur les dangers de l'influence par Facebook, lire aussi cet article de 2018 de tuxicoman et deux interviews de Roger McNamee (l'un des premiers investisseurs de Facebook) : "How Facebook and Google threaten public health – and democracy" (The Guardian, 2017) et «Facebook nuit gravement à la santé publique» (Le Figaro, 2019).

Voici ce qu'en dit aussi l'un de ses anciens cadres dirigeants :

Je peux contrôler les choix de mes enfants ; ils ne sont pas autorisés à utiliser cette merde [Facebook]. Je me sens extrêmement coupable. Nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social sur lequel est fondé notre société. C’est vraiment là où nous en sommes. Vous n’en avez pas conscience, mais vous êtes programmé. Ce n’était pas intentionnel. Maintenant, c’est à vous de décider à quel point vous êtes prêt à renoncer à votre indépendance intellectuelle. Nous organisons notre vie autour de cette fausse image de la perfection parce que nous sommes récompensés par des signaux instantanés, cœur, likes, pouces bleus ; on leur donne de l’importance et on les confond avec la vérité. C’est juste mauvais !
Chamath Palihapitiya, ex vice-président en charge de la croissance de l’audience de Facebook, lors d'un débat organisé en novembre 2017 à la Stanford Graduate School of Business. Source et vidéo.

Lire aussi : Facebook l'empire du faux.

Ses visées hégémoniques

Facebook lance un projet pour apporter un accès Internet (par Satellite) aux milliards d'être humains non desservis (zones rurales dans les pays pauvres). Sympa, non ?
Il s'agit là purement et simplement de se substituer au web. De fait pour les habitants des pays pauvres (la majorité de l'humanité), Facebook tend à être l'unique service Internet connu et utilisé. Beaucoup d'entre eux n'ont même pas le choix : les "smartphones" qui leur sont vendus sont verrouillées sur Facebook !

Facebook rachète les services concurrents ou complémentaires, pour consolider son quasi-monopole sur les réseaux sociaux et la messagerie instantanée.

Ses services WhatsApp, Messenger et Instagram permettent aussi à Facebook de connaître vos autres contacts et d'analyser vos conversations.

Plus d'infos sur Facebook : 1,2

Agir : notre tutoriel pour quitter Facebook.

Apple

Payer ses achats avec votre iPhone. Pratique, n'est-ce pas ?

Surtout pour Apple qui etc.

Même si la récupération des données personnelles n'est pas la priorité d'Apple, celle-ci ne sont pas pour autant en sûreté car :
par défaut (c'est à dire sans votre consentement explicite), toutes vos images et vidéos sont automatiquement récupérées par Apple :
"La Photothèque iCloud stocke toutes vos photos et vidéos pour vous permettre d’y accéder instantanément depuis votre iPhone, iPad, iPod touch et Mac, ainsi que sur iCloud.com. Toutes les modifications que vous y apportez se répercutent automatiquement partout. [...]".

Et Apple a confirmé qu'elle analyse automatiquement le contenu de vos photos à la recherche de contenu illégal ! Source : RTBF.

La stratégie d'Apple est l'intégration verticale : vous amener à adopter l'ensemble de "l'univers Apple" et vous y garder prisonnier. Ceci est réalisé à la fois par une stratégie de communication élitiste (prix plus élevés, valorisation du consommateur, illusion d'être à la pointe de la technologie) et par de subtiles incompatibilité avec les autres systèmes qui poussent le consommateur à s’équiper exclusivement chez Apple et rendent le coût de sortie très élevé.

Par exemple : une grande partie des livres numériques (e-books), musiques et vidéos achetées sur iTunes sont verrouillés par des "menottes numériques" (DRM), leur usage est restreint.

Voir la campagne #iPhoneRevolt (article du Monde, campagnes Attac, i-boycott) et plus d'infos sur la "prison dorée" Apple : 1,2,3,4,5,6 (en)

Agir : notre tutoriel pour quitter Apple.

Microsoft

Microsoft vous offre la mise à jour vers la nouvelle version de son système d'exploitation : Windows 10. Sympa, non ?

Avec Windows 10 Microsoft se met au goût du jour : exploiter vos données personnelles devient plus rentable que de vous vendre un système. En analysant tout ce que vous faite avec votre ordinateur (ou ordiphone) Microsoft peut désormais lui aussi vous afficher de la publicité ciblée et des "suggestions" pour influencer votre comportement et en tirer profit. "Votre" ordinateur est devenu le cheval de Troie de Microsoft chez vous. Lire aussi : le nouveau modèle économique de Windows®, des exemples d'infiltration publicitaire sur votre écran. Même les experts n'arrivent pas à empêcher Windows 10 de transmettre des informations sur votre activité.

Son navigateur web (Internet explorer / Edge) permet de contrôler votre accès au web. Et si vous faites partie des rares qui utilisent son moteur de recherche Bing, vous n'êtes pas mieux loti qu'avec Google.

Grâce à son service de messagerie (Outlook / Live / Hotmail) Microsoft peut connaître vos contacts et analyser vos conversations.
Skype ne se contente pas d'enregistrer et d'analyser vos conversations, il peut aussi enregistrer et analyser ce que voit votre webcam.

LinkedIn permet à Microsoft de connaître votre CV et tout votre réseau professionnel.

Plus d'infos sur Microsoft : 1,2,3,4

Agir : notre tutoriel pour quitter Microsoft.

 et les autres

Plus petits mais tout aussi affamés :

Paypal, Dropbox, Yahoo (Verizon) [1,2], Netflix [1 (en)], Uber (qui enregistre vos déplacements plusieurs minutes avant et après que vous avez quitté le véhicule !), etc.

Par ailleurs, les Chinois ont développés leurs propres géants numériques, qui, à l'instard des G.A.F.A.M. qui collaborent avec les services de renseignement des U.S.A., collaborent étroitement avec la dictature. On les appellent les BATX : Baidu, Alibaba, Tencent (WeChat), Xiaomi. On peut y ajouter Huawei notamment.

Les Russes ont aussi quelques entreprises du même acabit : Yandex, VKontakte.

 Pourquoi laisser les G.A.F.A.M. recueillir vos informations personnelles peut vous coûter très cher

Quand un commerçant achète des mots-clés pour le moteur de recherche,

quand un commerçant achète de la publicité ciblée,

quand un commerçant achète votre profil pour pouvoir vous faire une "offre personnalisée" (= vous "voir venir"),

qui paye la facture finale ?

Que se passe-t-il quand les assureurs, mutuelles et banquiers connaissent votre état de santé ou vos comportements à risque ?

Que se passe-t-il quand un recruteur a accès aux évaluations déduites de votre profil ?

Que se passe-t-il quand, au quotidien, vous recevez sur votre ordinateur de poche ("smartphone") des informations qui sont filtrées et sélectionnées ?

Le modèle économique des GAFAM repose sur l'exploitation de vos données personnelles. Ils analysent tout ce que vous faites avec vos appareils et sur Internet (jusqu'à l'analyse du contenu de vos courriels privés !) pour pouvoir prédire vos comportements et les influencer.

Le site contrôle tes données (mis en place par l'association La Quadrature Du Net) donne un aperçu des conséquences au quotidien de cette collecte d'informations personnelles. Leur courte vidéo l'explique succinctement. Le site social cooling présente les choses de façon graphique.

Sur les conséquences économiques et sociales lire ce court article publié sur usbeketrica.com.

La concentration et la centralisation

Le rachat de toutes les innovations à succès grâce à une trésorerie considérable, permet la concentration de la grande majorité des services entre quelques mains.

Notre schéma des fournisseurs montre à quel point ils monopolisent le domaine de l'informatique.

Exemples d'abus de position dominante et d'attaque de la concurrence :

Scroogle, la première solution permettant de rechercher sur le web sans être pisté, banni par Google et contraint de fermer (en anglais). ProtonMail (service de messagerie confidentiel) non référencé par le moteur de recherche Google pendant des mois.
Deux exemples où les intérêts de Google et ceux des services secrets coïncident : Scroogle (et les autres sites de son fondateur, notamment "C.I.A. on campus") ainsi que ProtonMail ont également subis des attaques de déni de service orchestrées par une puissante organisation. ProtonMail avait également failli être privé de financement par Paypal.

Pourquoi les G.A.F.A.M. sont-ils si puissants ?

Parce que nous utilisons massivement leurs services "gratuits"...

Un nouveau totalitarisme

Une poignée de sociétés transnationales et opaques qui savent (presque) tout sur (presque) tout le monde. Et qui cherchent à monopoliser les technologiques les plus avancées.
Ce qui les rend capable d'anticiper nos comportements et même de les orienter.

La manipulation des comportements individuels, par la manipulation de l'information disponible.

L'implication des services secrets dans la surveillance de masse (révélations d'Edward Snowden) - en s'appuyant sur les GAFAM - qui n'a d'autre but que le contrôle des populations.

Donc finalement la manipulation politique et sociale.

Échapper aux G.A.F.A.M. est possible

Informez-vous (cf. § Sources ci-dessous) pour bien comprendre la situation et les enjeux.
Parlez-en autour de vous dès qu'une occasion se présente.

Protégez-vous en adoptant des solutions libres : voir notre tutoriel. Lire aussi notre page : pourquoi passer au libre.
Aidez vos proches à adopter ces solutions.

Soutenez les associations qui agissent pour préserver et augmenter nos libertés numériques, techniquement et politiquement.

 Sources :

Malveillance des logiciels privateurs (sur le site du projet GNU).

Le projet dégooglisons Internet, de l'association Framasoft. Diaporama de présentation du projet.

La catégorie G.A.F.A.M. sur le Framablog de l'association Framasoft.

Le site de l'association La Quadrature du Net.

Les fiches du CECIL Centre d'Études sur la Citoyenneté, l'Informatisation et les Libertés.

La catégorie politique, et les mots clé publicité et vie privée du site d'information Numerama (société numérique et innovation technologique).

---

Documentaire TV : Envoyé spécial - La face cachée de Google, France 2, 2015. (Disponible sur... Youtube ! - si vous avez un autre lien qui fonctionne merci de nous le communiquer).

Documentaire : Les nouveaux loups du Web. Culien Hoback. Jupiter-films, 2016.

Documentaire : L'irrésistible ascension d'Amazon. David-Carr Brown. ARTE/RBB, Pumpernickel Films, 2018.

Documentaire : La pub au pays des merveilles. Matthieu Lietaert, Not So Crazy! Productions, 2019.

---

Livre : Numérique : reprendre le contrôle. Tristan Nitot et Nina Cercy (dir.). Framasoft, 2016. (Téléchargeable gratuitement.)

Livre : Surveillance://. Tristan Nitot. C & F éditions, 2016.

Livre : L'homme nu, la dictature invisible du numérique. Marc Dugain et Christophe Labbé. Plon, Paris, 2016.

Livre : Affaires privées. Aux sources du capitalisme de surveillance. Christophe Masutti. C & F éditions, 2020.

Livre : Déclic. Comment profiter du numérique sans tomber dans le piège des géants du web. Maxime Guedj et Anne-Sophie Jacques. Les Arènes, 2020.
Transcription de l'interview des auteurs sur France Inter, par l'association April.