Pourquoi quitter Apple ?

Un mauvais rapport qualité/prix

Apple est la plus grosse capitalisation boursière du monde (avec Google) bien qu'elle ne détient qu'une part de marché minoritaire. Cela est dû à sa grande marge de profit, obtenue en vendant ses produits nettement plus cher que leur valeur. Les accessoires eux-mêmes (chargeur, câble, adaptateur...), spécifiques des appareils Apple sont également nettement plus chers que les accessoires standards.

Apple a aussi été dénoncé pour sa pratique de l'obsolescence programmée (ex : mises à jour qui ralentissent les iPhones).

Apple a bâti sa stratégie commerciale sur l'image de marque. Associée à des prix supérieurs de 30 à 50% pour un matériel équivalent, elle donne à sa clientèle l'impression d'appartenir à une élite. De plus, ayant payé plus cher, les clients sont plus engagés vis-à-vis de la marque.

Des incompatibilités entre matériels

L'objectif d'Apple est que ses clients s'équipent exclusivement de produits Apple (Mac, iPhone, iPad, iPod). Par un subtil jeu d'incompatibilités, elle rend la coexistence de matériel Apple et non-Apple pénible, de façon que dès qu'une personne a acheté un appareil Apple elle soit tentée de remplacer ses autres appareils par des appareils Apple.

Le verrouillage des appareils mobiles

Les ordiphones (iPhones®) et les tablettes (iPad®) de marque Apple n'admettent que le magasin d'applications officiel : l'App Store®.

Ainsi il n'est pas possible d'y installer une application qui n'a pas été acceptée par Apple. Apple a ainsi censuré des applications pour divers motifs (érotisme, politique contraire aux intérêts des U.S.A.) et n'est guère favorable aux applications libres. L'éditeur des applications doit aussi payer un droit d'entrée dans l'App Store et partager ses revenus avec Apple.

Apple, pour se démarquer de Google, se targue de protéger vos données personnelles. Et pourtant elle n'autorise pas les bloqueurs de traqueurs dans l'App Store®. Ainsi, s'il est possible de se protéger en installant Blokada (tutoriel) sur un appareil Android®, il n'est pas possible de se protéger sur un iPhone ! Les iPhones contiennent pourtant tout autant d'applications intrusives que les appareils Android®, à commencer par l'application "Google" elle-même.
De plus les révélations d'Edward Snowden ont démontré qu'Apple collabore avec les services de renseignement U.S. à la surveillance de masse (programme PRISM) tout comme ses concurrents.

En savoir plus.

Pour aller où ?

Naturellement lorsque vous quitterez Apple ce ne sera pas pour choisir un produit plus médiocre (Microsoft Windows®) ou plus intrusif (Google Android®).

Les systèmes Apple sont mieux que d'autres, mais ce ne sont pas les meilleurs

Concernant les ordinateurs, le système macOS® (anciennement OS X®) est plus stable et plus sûr que Windows® (moins de plantages, moins de virus). Toutefois des contaminations massives de Mac par des virus ont eu lieu. Ceci ne s'est encore jamais produit pour GNU/Linux.

GNU/Linux est un système d'exploitation au moins aussi stable que macOS® (ils ont tous les deux la même origine) et plus sûr. De plus GNU/Linux est libre ce qui signifie qu'il fonctionne de manière transparente (il ne fait pas d'action à votre insu) et permet tous les usages sans restriction.

Vous pourrez donc acheter un ordinateur équipé du système GNU/Linux ou bien faire installer GNU/Linux sur votre Mac (à la place de ou en plus de macOS®).

Concernant les ordiphones, Apple est moins intrusif que Google, pourtant nous avons vu qu'il n'est pas possible de protéger un iPhone ou un iPad. La base sur laquelle est construite l'Android® de Google est libre c'est pourquoi il est possible d'y installer toutes les applications désirées. Il est même possible de créer des systèmes compatibles Android débarrassés de Google. Notamment le système /e/OS.

Vous pourrez donc acheter un ordiphone équipé du système /e/OS. Si vous souhaitez faire un achat éthique vous choisirez un Fairphone (mais il vous faudra attendre que /e/OS devienne disponible sur ces appareils pour y remplacer Google Android®). Voir nos conseils d'achat d'ordiphones.

En attendant de changer d'ordiphone, pensez à désactiver l'assistant vocal Siri® (qui peut enregistrer tout ce que vous dites !).

Et naturellement vous n’achèterez pas d'enceinte connectée (espion à domicile) HomePod®.

Comment sauvegarder vos données ?

Depuis un ordinateur Mac®

Chaque système d'exploitation utilise préférentiellement un certain format de disque (plus précisément de partition) pour lire et écrire des données dessus.
Seul GNU/Linux est capable de lire tous les formats. Les autres systèmes nécessitent en général des logiciels supplémentaires (parfois payants) pour arriver à lire les formats autres que les leurs.

Les Mac utilisent un format qui leur est propre : le HFS+. Les Mac sont capables de lire des disques au format Microsoft NTFS mais ils ne sont pas capables d'écrire dessus.

Le seul format lisible et inscriptible par tous les systèmes est le FAT32 qui le format le plus courant des clés USB. Mais il ne prend pas en compte les fichiers plus grands que 4 Gio (ex : une vidéo full-HD d'environ 1 heure).

La solution la plus simple est donc d'utiliser une clé USB pour transférer vos données depuis un Mac vers un autre ordinateur. Toutefois à capacité équivalente les clés USB sont bien plus chères que les disques durs externes. Si vous n'avez pas trop de données vous pouvez utilisez une clé USB (ex : une clé de 32 Go valant 15 €), quitte à faire plusieurs aller-retours.

Si vous avez beaucoup de données il vous faudra utiliser un disque dur externe.

  • Vous pouvez acheter un disque compatible Mac (plus cher...) c'est à dire formaté en HFS+, et y copier vos données. GNU/Linux peut lire ce format donc vous pourrez transférer vos données sur votre nouvel ordinateur. Ensuite vous devrez reformater votre disque externe en NTFS car l'écriture sur HFS+ depuis Windows® ou GNU/Linux n'est pas fiable ou nécessite un logiciel complémentaire.
  • Vous pouvez acheter un disque externe standard, formaté en NTFS. Mais dans ce cas il vous faudra :
    • soit le reformater en FAT32 (compatible avec tous les systèmes)
    • soit installer un logiciel sur votre Mac pour pouvoir écrire dessus. En fonction de votre version de OS X® / macOS® il vous faudra trouver un logiciel compatible. Plus d'informations par exemple ici et .

Depuis un ordiphone iPhone® ou une tablette iPad®

Transférer des photos et d'autres fichiers

Il suffit de brancher votre iPhone ou iPad sur votre nouvel ordinateur équipé de GNU/Linux : l'appareil est automatiquement reconnu. Vous pouvez copier les photos vers l'ordinateur.

En ce qui concerne les autres fichiers (audio, documents), si vous n'y avez pas accès ainsi, vous devrez passer par l'intermédiaire d'une sauvegarde soit sur un ordinateur Mac ou Windows® (avec iTunes®) soit sur l'iCloud.

Récupérer vos contacts

Voir notre tutoriel pour sauvegarder les données d'un ordiphone, § "Exporter les données manuellement" > Export des contact depuis un iPhone. La meilleure méthode est de passer par l'iCloud : synchronisation des contacts de l'iPhone avec l'iCloud, puis export depuis ce dernier au format vCard.

  Ensuite vous pourrez importer le fichier vCard contenant tous vos contacts, soit vers votre compte Nextcloud (tutoriel), soit vers votre nouvel ordiphone compatible Android (tutoriel).

À noter : vous pouvez synchroniser automatiquement vos données entre votre iPhone ou iPad et votre nouvel ordinateur en utilisant un service de cloud libre : voir notre tutoriel Nextcloud.

Depuis un baladeur iPod®

Il suffit de brancher votre iPod sur votre nouvel ordinateur équipé de GNU/Linux : l'iPod est automatiquement reconnu. Vous pouvez copier le contenu (les pistes musicales) vers l'ordinateur.

Remarque : il n'est plus possible de copier du contenu depuis GNU/Linux vers l'iPod (plus précisément : les fichiers copiés ne sont pas indexés par l'iPod). Si vous voulez continuer à alimenter votre iPod vous devrez conserver un système Windows® ou macOS® pour le synchroniser, à l'aide du logiciel iTunes® (non compatible avec GNU/Linux).

Depuis le serveur iCloud®

Le contenu de l'iCloud est bien sûr accessible sur le web depuis n'importe quel ordinateur connecté à l'Internet. Toutefois il n'est possible que de télécharger les éléments un à un.

Si vous avez téléversé sur le cloud de Apple des données qui ne sont pas présentes sur un appareil en votre possession, vous devrez d'abord les télécharger sur un appareil en utilisant les outils Apple.

Ensuite clôturez votre compte iCloud. Si besoin vous pouvez ouvrir un compte cloud libre et éthique et l'utiliser pour synchroniser vos différents appareils quelque soit leur système d'exploitation. Voir notre tutoriel Nextcloud.

Allez plus loin

Apple est l'un des GAFAM. Vous pouvez aussi quitter Google, quitter Amazon, quitter Facebook et quitter Microsoft !