Dans le domaine du numérique

Outre le choix de logiciels libres et de services Internet éthiques - voir nos recommandations - nous vous proposons de faire l'acquisition d'appareils éthiques et durables - voir nos conseils d'achat d'ordiphones - et d'accéder à l'Internet en utilisant les services d'un fournisseur d'accès associatif - voir nos conseils pour choisir un F.A.I.

En résumé :

|A| Choisir un F.A.I. membre de la Fédération des Fournisseurs d'Accès Internet Associatifs (FFDN).

|A| Choisir un opérateur télécom coopératif (Telecoop).

|A| Acheter un Fairphone.

|B| Acheter du matériel d'occasion ou reconditionné : voir notre billet dédié.

Choix des marques et de la provenance

Faites des choix éclairés selon des critères environnementaux et éthiques.

Évitez les marques issues de pays qui ne respectent pas les droits de l'homme. (Vous pouvez trouver sur Wikipedia le pays d'origine d'une marque donnée.)

Soutenir des associations

Vous pouvez aussi agir en faisant des dons ou en contribuant à l'activité de diverses associations œuvrant pour nos libertés numériques, comme :

Framasoft, La Quadrature du Net ou l'April, ou d'autres que vous pouvez retrouver sur la boutique EnVenteLibre.

Diffuser ces informations autour de vous est également un moyen de démultiplier votre engagement.

Dans les autres domaines

Choisir un fournisseur d’énergie renouvelable

Pour alimenter vos appareils numériques et le reste : voir notre billet dédié.

En résumé, choisir comme fournisseur :

|A| Enercoop, Ilek(g) ou Énergie d'ici (! dépt. 64, 65 et 69).

|B| ekWateur(g), Planète oui, GEG, Sélia, Alterna ou Energem (! Lorraine).

Note : (g) fourni aussi du Biogaz

et réduire votre consommation en appliquant de bonnes pratiques.

En ce qui concerne la consommation énergétique et le réchauffement climatique nous vous conseillons cette courte de vidéo de DataGueule : "La transition électrique : les doigts dans l'emprise".

Choisir une banque éthique

Pour que vos économies servent à financer des projets éthiques et environnementaux plutôt que l'inverse : voir le résultat de l'étude Oxfam/Les Amis de la Terre sur les principales banques françaises sur le site FairFinanceFrance ou sur le site FinanceResponsable ou encore calculer l'empreinte carbone de votre épargne sur le site www.epargneclimat.com

Dernière campagne des Amis de la terre sur le sujet : stop à la finance fossile.

En résumé, choisir comme banque :

|A| La Nef, Lita.co, Helios.do

|B| Le Crédit Coopératif

Pour les autres pays : voir les guides à partir du site FairFinance International.

Consommation et production de biens

Composition et conditions de production des produits alimentaires, des vêtements, des produits d'entretiens, etc. devraient retenir votre attention, pour leur impact social, environnemental et sur notre santé.

En résumé, choisir des produits :

|A| munis du label "Nature & Progrès" attribué aux produits "respectueux des hommes, des animaux et de leur milieu".

|B| munis du label "Agriculture biologique" , de saison, produits localement et distribués dans des commerces de proximité ; bois ou papier issus d'exploitations durables et produits localement ; cosmétiques et produits d'entretien "bio", etc.

Si vous possédez de la terre, choississez des modes de culture durable ne nécessitant ni engrais de synthèse, ni pesticides (permaculture).

Savez-vous que les vêtements sont parmis les produits dont la fabrication est responsable d'une grande partie des émissions à effet de serre ? Certains processus de fabrication de fibres synthétiques ravagent l'environnement et rendent malades les populations (ex : la viscose, en Asie). Et même dans nos pays des ateliers clandestins exploitent à outrance les travailleurs précaires. Résistez à la "Fast fashion" qui consiste à vendre des vêtements très peu cher et destinés à un usage très limité. Voir le documentaire : "Fast fashion - Les dessous de la mode à bas prix", disponible sur Arte.tv jusqu'au 6 juin 2021.

Affranchissez-vous des modes. Prenez soin de vos vêtements et racommodez-les pour les conserver longtemps.

Transports

Seuls certains transports en commun (le train, pas l'avion !) et certains transports individuels (le vélo, la marche...) sont recommandables. Accompagnés de la réduction des déplacements (courses de proximité, vacances locales, télétravail (dont audio ou visio-conférences).

Les voitures électriques si elles polluent moins autour d'elles sont néanmoins très dommageables pour l'environnement et les hommes à cause de leurs batteries (extraction polluante de métaux rares, production et destruction polluantes) et de leur consommation d'énergie électrique (essentiellement d'origine nucléaire).

Logement

La déperdition d'énergie des logements est l'une des principales sources de dilapidation d'énergie. Les bâtiments neufs doivent désormais se conformer au cahier des charges BBC (Bâtiment basse consommation). Pour l'ancien, des travaux d'isolation s'imposent. Vous éviterez ainsi chauffage et climatisation.

Si les conditions sont favorables vous pouvez vous autonomiser en installant des panneaux solaires (ceux-ci restent néanmoins polluants lors de leur production et de leur destruction).

Etc.

De nombreuses associations citoyennes vous fourniront de plus amples informations et moyens d'agir.

N'hésitez pas à leur transmettre l'adresse de notre billet "ressources numériques pour les associations" ou celles du "Guide Libre Association" : guide.libreassociation.info édité par l'April et du site soyezresolu.org, pour les inviter à utiliser des logiciels libres et des services Internet éthiques afin qu'elles se mettent elles-aussi en cohérence !