Les moteurs de rendu

Un navigateur utilise un programme pour afficher les pages web, appelé "moteur de rendu". Plusieurs navigateurs peuvent être basés sur un même moteur de rendu si ce dernier est librement ré-utilisable.

Les moteurs non-libres (abandonnés)

Trident (développé par Microsoft) était le moteur de rendu utilisé par le navigateur Internet Explorer. Ce moteur et ce navigateur ont été abandonnés. Microsoft utilise désormais le navigateur Edge utilisant le moteur Blink.

Presto (développé par Opera Software) était le moteur de rendu utilisé par le navigateur Opera jusqu'en 2013. Il a été abandonné, désormais Opera utilise le moteur Blink.

Les moteurs libres

Gecko, par Mozilla

C'est le moteur utilisé par le navigateur web libre Firefox et ses dérivés libres : TOR Browser, SeaMonkey, GNU IceCat et Waterfox.

Goanna est un dérivé de Gecko, utilisé par d'autres navigateurs libres dérivés de Firefox : Pale Moon et Basilisk.

KHTML, par le projet KDE

C'est le moteur utilisé par le navigateur libre Konqueror.

Webkit, par Apple et autres

est un moteur dérivé de KHTML.

Il est utilisé par le navigateur non libre de Apple : Safari, ainsi que par tous les navigateurs disponibles dans le système iOS de Apple (appareils iPhone et iPad).

Webkit est également utilisé par des navigateurs libres : Gnome Web (= Epiphany), Midori, ou non libres comme Sleipnir.

Blink, par Google

est un moteur dérivé de Webkit (depuis 2013).

Il est utilisé par le navigateur non libre Google Chrome ainsi que par sa base libre : Chromium. Blink a été adopté par d'autres navigateurs libres tels que Brave et Falkon, ainsi par de nombreux navigateurs non libres : Microsoft Edge, Opera, Vivaldi.

Sur Android® il existe un composant système appelé WebView qui donne accès à Blink pour des applications de navigation web.

Blink est désormais très majoritaire en part de marchés. Ceci fait peser une grave menace sur le web car une position hégémonique de Google sur l'affichage des pages web lui permettrait de dicter sa loi sur la conception du web. C'est pourquoi nous déconseillons l'usage des navigateurs, même libres, basés sur Blink.

Les navigateurs web

Ceux-ci peuvent se catégoriser en libres ou non libres (licence propriétaire, dite encore "privatrice"). Seuls les navigateurs libres sont dignes de confiances. Les navigateurs non libres pouvant espionner votre navigation web ainsi qu'effectuer des opérations à votre insu sur votre machine.

Certains navigateurs incluent d'emblée le blocage des publicités et des traqueurs, tandis que pour les autres cette fonctionnalité doit être ajoutée en installant une extension (ou "module complémentaire") telle que uBlock Origin.

Enfin un navigateur peut être disponible pour une ou plusieurs plateformes (ordinateur, ordiphone et tablette) et un ou plusieurs systèmes d'exploitation. En ce qui concerne les navigateurs pour le système Android® il convient de privilégier ceux qui sont disponibles dans le magasin d'applications libres F-Droid. En effet ce dernier apporte une garantie supplémentaire de sécurité et de liberté.

Notes des tableaux :

  • µ navigateur léger, utilisant peu de ressources, au prix de fonctionnalités réduites.
  • [GNU/Linux] * non disponible dans la logithèque (les dépôts) : à télécharger depuis le site officiel.
  • [Android] ** non disponible dans F-Droid : à télécharger depuis le Play Store (de préférence via Aurora Store).

Basés sur le moteur Gecko et son dérivé Goanna

  GNU/Linux Windows macOS Android
et compatibles
Firefox / Fennec(1a)
(tutoriel)
Oui Oui Oui Oui(1b)
Firefox Focus / Klarµ(2a) - - - Oui(2b)
TOR Browser(3a) Oui Oui Oui Oui**(3b)
SeaMonkey(4) Oui* Oui Oui -
GNU IceCat(5) Oui* - - Oui
Waterfox(6) Oui* Oui Oui -
Pale Moon(6) et Basilisk(6) Oui* Oui prévu -

Notes :

(1a) : disponible aussi pour iOS (moteur Webkit).
(1b) : la version de Firefox disponible dans F-Droid s’appelle Fennec F-Droid (elle est débarrassée de certains éléments non-libres embarqués avec Firefox pour Android).

(2a) : intègre d'emblée le blocage de publicité et de traqueurs. Ne conserve pas d'historique ni de marque-pages. Disponible aussi pour iOS (moteur Webkit).
(2b) : la version de Firefox Focus disponible dans F-Droid s’appelle Firefox Klar (elle n'utilise pas les services Google).

(3a) : variante de Firefox permettant la navigation anonyme en utilisant le réseau TOR. Certains sites complexes ne s'afficheront pas correctement (les scripts sont désactivés).
(3b) : sera prochainement disponible dans F-Droid, en attendant voir ici.

(4) : une suite logicielle, continuation de la suite Mozilla, incluant navigateur web, courrielleur, éditeur HTML, client chat IRC, et outils pour le développement web.

(5) : variante de Firefox n'incluant et n'affichant que des technologies libres. Certains sites complexes ne s'afficheront pas correctement (certains scripts ne sont pas compatibles).

(6) basé sur d'anciennes versions de Firefox afin de conserver la compatibilité avec les anciennes extensions (compatibles avec Firefox 52 et versions antérieures).

Basés sur le moteur KHTML et son dérivé Webkit

  GNU/Linux Windows macOS Android
et compatibles
Gnome Web (Epiphany) Oui - - -
Konqueror Oui - - -
Midoriµ Oui prévu - Oui**

Notes :

Des versions spécifiques d'autres navigateurs existent pour iOS (appareils iPhone et iPad). Elles utilisent alors Webkit le seul moteur de rendu utilisable dans iOS. :

  • Firefox : Apple n'autorise pas les extensions de navigateurs autres que Safari, il n'est donc pas possible de bloquer les publicités et traqueurs dans Firefox pour iOS.
  • Firefox Focus : intègre d'emblée le blocage de publicité et de traqueurs. Peut également être intégré comme extension dans Safari pour y assurer ces blocages.
  • Brave : intègre d'emblée le blocage de publicité et de traqueurs. Néanmoins déconseillé : voir note (4) du tableau ci-dessous.

Basés sur le moteur Blink de Google (déconseillés)

  GNU/Linux Windows macOS Android
et compatibles
Chromium(1) Oui* Oui Oui Oui**
Ungoogled Chromium(2) Oui* Oui Oui -
Bromite(3) - - - Oui**
Brave(4) Oui* Oui Oui Oui**
Falkonµ Oui Oui - -

Notes :

(1) développé par Google, base libre du navigateur Chrome. *Non disponible dans les dépôts de Linux Mint 20, voir cette page du guide utilisateur de Linux Mint.

(2) variante de Chromium pour ordinateur, sans lien avec les services Google.
*Pour l'installer sur GNU/Linux de façon à obtenir automatiquement les mises à jour, suivez plutôt les instructions données dans cette page du guide utilisateur de Linux Mint.

(3) variante de Chromium pour Android, intégrant le blocage des publicités et des traqueurs et incluant des moteurs de recherche alternatifs. Sert de base au navigateur "Browser" intégré dans le système libre eOS.

(4) intègre un bloqueur de pub et de traqueurs. Permet de gagner des crédits (en visionnant des publicités !) qui peuvent être redistribués aux éditeurs des sites web affiliés. Peut utiliser le réseau TOR (sur ordinateurs uniquement). Disponible aussi pour iOS (moteur Webkit).
Toutefois nous déconseillons Brave car, selon l'association 42l :

  1. Brave part du mauvais principe que l’usage de la publicité est fondamentale pour qu’Internet survive.
  2. Sur ce fondement biaisé, Brave vous demande d’activer les publicités sur son navigateur.
  3. Brave bloque par défaut toutes les autres publicités et peut, à la demande de l’utilisateur, incruster des publicités ciblées sur les sites que vous visitez. Brave récolte une part non négligeable de ces fonds.
  4. La société est cofondée et financée par Peter Thiel. Peter Thiel est un conseiller de Donald Trump, a fondé Paypal et Palantir. Palantir est une société à l’origine du programme de surveillance PRISM, révélé par Edward Snowden.

Source : atelier vie privée de 42l.

Liens utiles

Notre sélection de navigateurs libres n'est pas exhaustive. Vous pourrez en trouver d'autres :

Pour plus de détails sur les spécificités de chaque navigateur vous pouvez consulter sa fiche sur l'encyclopédie libre Wikipedia.