Modes d'installation

La situation de départ :

  • Vous venez d'acheter un ordinateur
    • pré-installé avec une distribution de GNU/Linux (que vous souhaitez conserver telle quelle) : des installations d'outils complémentaires et une configuration personnalisée peuvent être effectués ;
    • sans OS : vous pouvez choisir une installation simple de GNU/Linux ou une installation permettant la future coexistence de plusieurs OS libres (multi boot, utile notamment pour installer une version ultérieure et pour tester une autre variante/distribution) ;
    • pré-installé avec un OS privateur (Windows® ou OS X®) : vous pouvez choisir de conserver cet OS (l'installation sera donc multi boot) ou de le supprimer ce qui rendra l'installation de GNU/Linux plus simple.
  • Vous utilisez déjà un ordinateur équipé d'un OS privateur. Cas identique au cas précédent à l'exception du fait que vous avez des données à sauvegarder avant toute opération.

Le résultat des tests de compatibilité de l'ordinateur et de ses périphériques :

Si des difficultés d'installation s'annoncent ou que certaines fonctions du matériel ne pourront être assurées (non compatibilité), vous choisirez plutôt de conserver l'OS privateur et d'installer éventuellement GNU/Linux en cohabitation ("dual boot"). Dans ce dernier cas l'OS privateur ne sera plus utilisé que ponctuellement, en dépannage. Si vous êtes amené à continuer à utiliser l'OS privateur de façon régulière il est possible d'y remplacer certains logiciels par des logiciels libres et/ou d'améliorer votre configuration.

Au final cinq modes d'installation sont possibles :

  • complément d'installation (pour un ordinateur déjà équipé de GNU/Linux) ;
  • installation simple de GNU/Linux (OS unique) ;
  • installation de GNU/Linux permettant la future coexistence de plusieurs OS libres (multi OS) ;
  • installation de GNU/Linux en conservant l'OS privateur (Windows® ou OS X®) ("dual boot") ;
  • complément de logiciels libres pour votre OS privateur. Voir tutoriel dédié pour Windows®.

Pensez à la maintenance : elle sera simplifiée si l'installation est elle même simple.

Étapes de l'installation

Vous devez au préalable avoir choisi une distribution de GNU/Linux adaptée à votre ordinateur et à l'usage que vous compter en faire. Voir nos conseils de choix.

Le tableau ci-dessous résume les différentes étapes en fonction du mode d'installation choisi.

GNU/Linux pré-installé Sans OS ou OS privateur déjà installé
- Information sur le matériel (ordinateur et périphériques) et tests de compatibilité
- Pas de problèmes matériel Difficultés prévisibles ou incompatibilité partielle
- Prise de décision quand au mode d'installation
- GNU/Linux (simple) GNU/Linux (multi OS) GNU/Linux + OS privateur OS privateur
- Sauvegarde des données personnelles sur un support externe (incluant le cas échéant les profils des logiciels libres Firefox et Thunderbird pour réintégration ultérieure) -
- - Préparation de l'OS privateur -
Option : création d'une partition en réserve pour un éventuel second OS Option : création d'une partition en réserve pour un éventuel second OS Partitionnement manuel du disque (données sur partition séparée de type Linux) Partitionnement manuel du disque (données sur partition séparée de type privateur ou - si l'usage de l'OS privateur sera marginal - de type Linux + partition d'échange de type privateur) -
- Installation de GNU/Linux (les principaux logiciels libres sont inclus) Installation de logiciels libres
Configuration de l'accès Internet (Wifi), mise à jour et compléments recommandés (lecture des codecs non libres) -
- Adaptation de l'OS au matériel en cas de compatibilité non immédiate -
Option : installation d'applications complémentaires (besoin particulier, utilitaires pratiques, sauvegarde automatique, chiffrement, assistance à distance, synchronisation via un service "cloud" alternatif, etc.) -
Option : configuration de plusieurs comptes utilisateurs -
- - Configuration de l'accés aux données pour le mode multi OS selon le mode de partitionnement retenu Configuration pour le mode multi OS selon le mode de partitionnement retenu -
Intégration des données personnelles -
Option : conversion des données vers des formats libres (et sauvegarde)
Option : configuration du (des) compte(s) utilisateur(s) et des logiciels (dont (le cas échéant) configuration du client de messagerie Thunderbird, génération de la photothèque et de l'audiothèque, configuration des sauvegardes automatiques, de l'assistance à distance, de la synchronisation avec le "cloud").
Vivement recommandé : moteur de recherche alternatif et bloqueur de publicité et de traceurs dans le navigateur web
Connexion et configuration des périphériques -
Option : sauvegarde des paramètres de configuration sur un support externe -
Option : documentation personnalisée pour l'usage de votre installation et de votre configuration de GNU/Linux. Vous pouvez adaptez notre manuel générique -
- - - Configuration de l'accès aux données depuis l'OS privateur -

Légende :

  • en jaune opérations minimales pour l'installation de GNU/Linux ou de logiciels libres ;
  • en rouge opérations supplémentaires éventuelles en cas de difficultés liées au matériel ;
  • en vert opérations supplémentaires pour une configuration potentiellement multi OS ;
  • en bleu opérations supplémentaires pour une configuration conservant l'OS privateur ;
  • en mauve opérations supplémentaires optionnelles pour obtenir une installation optimale.

Pour l'utilisation de votre système GNU/Linux, reportez-vous aux autres billets du blog via le mot clé GNU-Linux.

Récapitulatif du minimum de post-installation

Après l'installation proprement dite, il est nécessaire de faire quelques opérations complémentaires afin que le système soit pleinement opérationnel. Notamment si l'utilisateur final n'a pas les compétences pour le faire lui-même.

Configuration initiale du système d'exploitation

Ergonomie (facultatif)

  • [bureau Cinnamon] Choisir le bureau traditionnel (moins déroutant pour l'utilisateur).
  • [LinuxMint] Choisir le thème Mint-X, au moins pour les icônes (moins déroutant pour l'utilisateur).
  • [LinuxMint] Déplacer le tableau de bord en haut de l'écran (plus de confort ergonomique).
  • Paramétrer le bureau pour y afficher tous les périphériques.

Requis pour la suite : une connexion à l'Internet.

  • [Si intervention à domicile] Connecter le Wi-Fi au modem (box) de l'utilisateur.
  • [Si matériel pas ou mal pris en charge] Rechercher et installer les pilotes propriétaires.
  • Installer les codecs propriétaires (lecture des DVD protégés et des médias non libres).
  • Faire une mise à jour globale.

Configuration des logiciels

Requis : une connexion à l'Internet.

  • Dans Firefox, ajouter les modules complémentaires uBlock Origin et Facebook Container, choisir le mode de protection "strict" et mettre comme moteur de recherche par défaut DuckDuckGo ou Qwant.
  • [Si besoin courrielleur] Configurer les comptes mél dans Thunderbird.
  • [Si besoin cloud] Installer et configurer Nextcloud et, le cas échéant, la synchronisation des contacts via Thunderbird.
  • [Si présence d'une webcam] Installer Cheese.
  • [Si présence d'un graveur de DVD] Installer K3b.
    et complémentsinstaller k3b k3b-i18n kde-config-cddb normalize-audio
    configuration de k3b > CDDB : remplacer partout freedb (obsolète) par gnudb
  • [Si besoin assistance] Installer et configurer un service d'assistance à distance (VNC/SSH ou Anydesk (non libre)).

Configuration des périphériques

  • [Si intervention à domicile] Brancher et tester les imprimantes*, scanner*, baladeurs, enceintes Bluetooth...
    * Si besoin télécharger et installer les pilotes du constructeur.

Avec un peu plus de temps

Vous pouvez faire découvrir la puissance des logiciels libres à travers quelques outils qui simplifient ou augmentent les possibilités d'usage courant de l'ordinateur.

Concernant la personnalisation du système (paramétrages, utilitaires, etc.) nous donnons plus de détails (pour Linux Mint, éditions Xfce et Cinnamon) dans ce tutoriel.

Ci-dessous un résumé :

Quelques indicateurs supplémentaires pour votre tableau de bord :

[Xfce] Ajouter au tableau de bord les éléments "mise à jour météo" et "moniteur de charge système" (si appareil avec ressources limitées).
[Cinnamon] Activer l'applet "inhibition", ajouter les applets "Météo" et "moniteur de charge système" (si appareil avec ressources limitées).

Ajouter au lanceur (et dans les favoris) les applications les plus utiles pour l'utilisateur.

Quelques utilitaires supplémentaires seront les bienvenus

Exemples : LuckyBackup (gère les sauvegardes synchronisées, voire automatisées), Clipit (presse-papier multiple), Redshift (lumière plus chaude le soir), Tasque (simple gestionnaire de tâches), Gnote (notes), Meld (comparateur de dossiers et de fichiers texte), Alarm-clock-applet (alarme).

Exemples de logiciels pour les personnes qui créent des documents : OCRfeeder (+ tesseract-ocr-fra) pour transformer des documents papier ou des PDF en un texte éditable, PDF-Arranger pour (ré-)arranger des fichiers PDF, Pinta est un éditeur d'images matricielles (raster) simple et utilisant la puissance des calques.

Pour d'autres logiciels utilitaires, voir notre sélection. Pour des jeux et des logiciels (semi-)professionnels voir ces recommandations.

Indexer les données de l'utilisateur

Si les données de l'utilisateur sont présentes sur la machine, vous pouvez aussi indexer la musique dans le gestionnaire d'audiothèque (ex : Rhythmbox ou, pour un usage plus avancé, Clementine) ainsi qu'indexer les images (et vidéos) dans le gestionnaire de photothèque (ex : Shotwell ou Pix).